AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
J'habite a Seattle depuis le : 29/01/2018 J'ai posté un totale de : 24 messages et j'ai gagné : 28
Message Time to visit [Ouvert à tous] (hot) posté Mar 30 Jan - 23:56


TIME TO VISIT
Qui a dit que la vie d'acteur était facile?

Le privilège d'être acteur est d'avoir des connaissances qui peuvent vous avoir tout ce que vous voulez. Avoir ce que je veux, quand je veux. J'avais le loisir de n'avoir pas de voisin de chambre, le loisir de faire tout ce que j'avais envie en veillant à ce qu'aucun titulaire ne découvre mon manège. Je voulais, m'échapper d'ici, mais c'était sans compter sur ces infirmières chien de garde. Mes meilleurs amis, m'avaient apporté en douce mes remontant à moi. Loin de la morphine, médicament, bandage, il me fallait fumer et boire. J'avais demandé à ce que l'on ouvre en grand ma fenêtre et qu'on me fiche la paix. Ils voulaient que je me repose et mon repos commençait par ma tranquillité. Un vent froid s'élançait à coeur joie dans la chambre. Mes cheveux se bataillaient entre eux et me faisaient du bien. A cette joie j'ajoutais une forte dose de nicotine qui bientôt remplissait mes poumons. Après ma dernière connerie fumer dans un hôpital ne me faisait ni chaud ni froid et puis la fenêtre était ouverte. Venait alors un mélange spécial de vodka martini, dissimulé dans la carafe d'eau. Je descendais petit à petit le pichet écouteurs dans les oreilles tout en maintenant mes yeux clos. Le tabac me calmait, l'alcool m'empêchait de faire n'importe quoi. Cela ne m’empêchais pas de chialer comme un bébé. Même les yeux clos, les larmes se succédaient sur mon visage bouffi. Je revoyais l'accident dans mes rêves, dans chaque mot. Comme si ma vie tournait désormais autour de ça. On ne m'avait pas encore laissé interroger par la police compte tenu de mon état, mais je savais que ça ne tarderait pas. Comme mes amis, je ne me souviendrais de rien, bien que c'était faut. Tout m'étais revenu et j'avais l'impression d'en avoir vu plus que tout les autres. C'était peut être mon imagination, mais en revivant la scène je voyais chaque détaille. Éjecté de la voiture j'avais bien vu une des filles être elle aussi éjectée. Une fois au sol, j'ai eu quelques instants de conscience. Elle était complètement brisée à quelques pas de moi. Cette magnifique femme, décédée comme une bête qu'on pousse sur le bas côté après l'avoir percutée.
Pour effacer l'image de ma tête je buvais dans mon verre en plastique. Mon ami avait eu la main forte sur la vodka. Il connaissait mes préférences. Heureusement lui n'était pas mort, lui comme les filles de nôtre cercle privilégié. J'augmentais le son son de ma musique, même si j'avais l'impression de ne pas entendre les notes. Je réfléchissais trop. Beaucoup trop. J'expirais profondément pour ouvrir les yeux et allumer une énième cigarette. Caché sous le drap, je prenais le paquet les mains tremblante. Prendre une seule cigarette dans mes mains représentait une réelle difficulté. J'avais l'impression de ne plus savoir maîtriser mes doigts, mais cela ne m'empêcha pas d'en coincer une entre mes lèvres et de l'allumer.
code by bat'phanie
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
J'habite a Seattle depuis le : 31/01/2018 J'ai posté un totale de : 54 messages et j'ai gagné : 48
Message Re: Time to visit [Ouvert à tous] (hot) posté Mer 31 Jan - 19:49


TIME TO VISIT
Qui a dit que la vie d'acteur était facile?

Sur mon lit d'hôpital, je me faisais littéralement chier. Je regardais le plafond et repensais à cet accident. Je savais que Terrence avait été hospitalisée lui aussi dans cet hôpital et j'étais bien décidée à le retrouver. Je ne me souvenais pratiquement pas de l'accident, je n'avais que de bref image et rien d'autre. C'était comme si ma mémoire ne voulait absolument pas se souvenir de ce qu'il s'était passé. Tout ce que je savais, c'était que nos potes étaient toujours vivants et que les deux personnes dans l'autre voiture étaient morts. C'était entièrement de nos fautes et tout le monde le savait très bien. Mais encore une fois quand la police allait nous interroger personne n'allait se souvenir de ce qu'il s'était passé. C'était comme cela que le groupe fonctionnait et cela depuis des années. Cela nous avait évités pas mal de temps en prison. Mais ce n'était rien comparé à ce que nous avons fait.

Il était très tard, la nuit était déjà là depuis un moment et l'hôpital était devenu beaucoup plus calme que tout à l'heure. J'avais décidé de rejoindre Terrence, du moins essayer de le trouver. Je marchais dans les couloirs blancs qui faisaient flipper. Tout en repensant que nous avons tué deux personnes. Je n'arrivais pas à croire que nous avons fait une chose pareille. C'était la première fois que notre connerie avait tué quelqu'un. C'était la plus grosse erreur de toute notre vie et il fallait assumer les conséquences. Jusqu'à la fin de notre vie. Après des minutes interminables à parcourir les couloirs avec cette affreuse blouse blanche avec des points bleus. J'avais enfin trouvé la chambre de Terrence où je m'étais incrusté en prenant soin de bien fermer les rideaux et tout le reste. Si une infirmière nous surprenait ensemble, j'allais sûrement devoir retourner dans ma chambre. "Mon Dieu Terrence, mais il caille dans cette chambre, je suis à poil en dessous de ça. Tu veux que je tombe malade ou quoi !" Je me dirigeais vers son lit avait de m'allonger près de lui. Il n'avait pas l'air bien tout comme moi, je détestais quand il était dans cet état et je ferais n'importe quoi pour qu'il retrouve le sourire.
code by bat'phanie
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
J'habite a Seattle depuis le : 29/01/2018 J'ai posté un totale de : 24 messages et j'ai gagné : 28
Message Re: Time to visit [Ouvert à tous] (hot) posté Mer 31 Jan - 22:00


TIME TO VISIT
Qui a dit que la vie d'acteur était facile?

La journée avait défilée plus vite que ce à quoi je m'attendais. Comme quoi, l'alcool et les cigarettes, associés à un eu de musique, suffisaient à combler l'ennuis. L'ennuis était comblé, mais pas les remords. Mes souvenirs étaient de plus en plus précis, comme si j'avais regardé un même film des centaines de fois. J'allumais une énième cigarette et je me serais resservi un verre si la porte de ma chambre ne s'était pas ouverte. Instinctivement, je bougeais brusquement -me faisant un mal de chien- pour jeter ma cigarette par la fenêtre. Au moment ou j'allais tenter un lancé, je reconnaissais la tignasse blonde de mon amie. Je ne pouvais m'empêcher de sourire. C'était la première fois que je la voyais depuis l'accident. Comme mon pote me l'avait dit, elle allait bien. Jamais je ne me serais pardonné s'il lui était arrivée quelques chose. Après tout c'était pour défendre mon trône de meilleur jouteur que nous étions montés en voiture. C'était donc en grande partie ma faute. Asmodée était la personne du groupe avec qui j'ai passé le plus de temps et souvent nu comme un vers. Comme à son habitude la jeune femme me faisait rire alors qu'elle venait à peine d'entrer.
"Tu sais que tu es mignonne avec tes petits poids... Content de te voir Asmodée."
Je profitais que mon amie se soit allongée à côté de moi pour l'embrasser sur la joue et lui tendre ma cigarette. Bouger ainsi me fit grimacer, j'étouffais un grognement et passais ma main dans ses cheveux. J'expirais profondément.
"J'ai de la vodka martini dans mon pichet si ça te dis."
Je ne voulais pas vraiment parler de l'accident. Pour le moment, je voulais profité du simple fait que nous étions ensemble, au calme, avec personne pour nous emmerder. Je jetais la fin de la cigarette par la fenêtre pour avoir les deux mains libres. J'essayais de me tourner vers Asmodée sans trop souffrir. Toujours allongé, je passais un bras sous la belle et un autre par dessus elle. Je la prenais dans mes bras en la serrant aussi fort que je le pouvais, soit pas grand chose au vu de ma condition physique.
"On a merdé je crois... Putain, j'ai cru qu'on serait tous mort."
Je regardais Asmodée dans les yeux en souriant avant de lui déposer un baiser baveux sur les lèvres comme on le faisait si souvent. Je lui en déposais plusieurs sur le visage avant de sentir ses cheveux et poser mon front sur le sien.
"T'imagines ma Russe! finis nos parties de cul!"


code by bat'phanie
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
J'habite a Seattle depuis le : 31/01/2018 J'ai posté un totale de : 54 messages et j'ai gagné : 48
Message Re: Time to visit [Ouvert à tous] (hot) posté Jeu 1 Fév - 14:46


TIME TO VISIT
The bad girl! It's me !

Quand j'étais entrée dans la chambre de mon ami, il était comme à son habitude en train de désobéir aux règles. Comme si c'était une nécessité pour nous de ne pas suivre les règles. Je ne pouvais bien sûr pas dire le contraire, être une mauvaise fille, j'adorais ça. Terrence avait cru que c'était quelqu'un de l'hôpital et essayait comme un débile de planquer et de jeter sa cigarette par la fenêtre. Il était rassuré de ne voir que ce n'était que moi et affichais un sourire après lui avoir dit que j'avais littéralement froid au cul. Oui parce qu'avec la température de dehors qui n'étaient pas loin de moins trois ou quatre degrés et mon cul littéralement nu. J'avais froid à mon petit popotin un truc de fou ! Un mannequin ne pouvait pas se permettre de tomber malade, sinon je tiendrais Terrence pour seul responsable. Il sera obligé de me donner plusieurs nuits torrides et d'assouvir le moindre de mes désirs. Bien que je pensais pas que cela ne lui déplaise.

"Mignonne avec ce bout de chiffon affreux sur un corps de déesse ! Tu es sérieux, en plus ce vieux truc laisse apparaître mon cul, tu trouves ça normal ! En même temps, j'ai un popotin exceptionnel ! Au moins je peux me mettre nu beaucoup plus vite." Je m'approchais du lit de mon ami avec toujours ma même démarche de pétasse. Même avec un bout de chiffon sur le cul, je me sentais toujours autant sexy et désirable. Peut-être qu'un médecin, pourrait me laisser jouer avec sa queue ! "De l'alcool, c'était tout ce qu'il me fallait. Tu sais, tu n'as pas besoin de me rendre complètement ivre pour abuser de mon corps." Je me relevais un peu pour pouvoir faire face à sa tête. Je me mordais la lèvre inférieure avant de m'approcher de sa bouche pour mordiller le bout de ses lèvres. "Mon corps t'appartient depuis longtemps. Tu as juste à demande et je suis toute à toi Terrence." Ma voix était devenue sensuelle et excitante. Je me rallongeais ensuite près de lui où il venait m'enlacer de ses grands bras musclés. "Oui, nous avons merdé ! Tu penses que nous allons aller en prison Terrence. Je ne veux pas finir ma vie enfermée." Ma plus grande peur était de finir derrière les barreaux. J'avais peur de ne plus pouvoir faire ce que je souhaitais de ma vie. Ou de ne plus jamais voir Terrence. "Je ne peux pas concevoir ma vie sans cul et encore moi sans ta bite entre mes cuisses. Tu imagines, tu n'aurais même plus mon corps de déesse. Même les vierges aux paradis ne sont pas aussi sexy que moi !"

code by bat'phanie
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
J'habite a Seattle depuis le : 29/01/2018 J'ai posté un totale de : 24 messages et j'ai gagné : 28
Message Re: Time to visit [Ouvert à tous] (hot) posté Sam 3 Fév - 1:57


TIME TO VISIT
Qui a dit que la vie d'acteur était facile?

Comme à son habitude, Asmodée se voulait impertinente et aguicheuse. C'était comme ça que je l'aimais. Avec elle on savait à quoi s'en tenir. Elle ne changerait jamais ça j'en était certain. Comme tout les membres de notre groupe, aucun d'entre nous n'avais changé. Nous étions restés les mêmes. Nos vies bien que totalement différentes ne nous avaient jamais éloignés. Ce qui n'avait pas changé non plus, c'était bien les fesses de la mannequin. Du top cul, elle était sans aucun doute la numéro un. J'avais eu maintes occasion de l'observer et de le voir à l'œuvre et de tous ceux que je connaissais c'était bien mon préféré. J'en profitais qu'elle en parle pour glisser ma main sur une de ses fesses. Comme Asmodée me l'avait fait remarquer, l'arrière de sa nuisette laissait apparaître la meilleure partie de son anatomie. "J'étais inquiet pour ton cul, au moins je suis rassuré, il va parfaitement bien!" Au vu de l'accident que nous avions engendré il n'aurait pas été étonnant que l'un d'entre nous perde un morceau. Visiblement, la blonde était bien entière tout comme ses lèvres. Son baisé signature me faisait toujours autant d'effet. Même amoché d'un peu partout je restais un homme surtout avec Asmodée le long de moi. "Ne m'excites pas trop démone, mes capacités ne sont pas encore revenue à cent pour cent." Ce qui n'était pas sur à 100% c'était que nous puissions échapper à la prison. Par chance, une légion d'avocats était déjà sur le qui vive pour nous défendre bec et ongle. Mon père ne lésinait pas sur les moyens et en tant qu'homme de loi il était le mieux placer pour savoir quoi faire. "Comme aucun de nous ne peux expliquer le déroulement exacte de la soirée, ils n'auront rien et puis nous sommes connu du grand publique. Avec les millions de dollars que l'on fait gagner à ce putain de pays, ils devrons être cléments." Bien que me sachant responsable, je ne laisserais personne aller en prison quitte à incriminer d'avantage ces jeunes filles décédées. Moi non plus je ne souhaitais pas aller en prison, même dans la plus luxueuse et cher d'entre elles. Ce métier d'acteur je mis étais fais, c'était ma drogue légale tout comme le sexe. Asmodée et moi étions bien d'accord sur ce point. N'avait-elle parlé que de ses cuisses et de ma bite que celle-ci voulait être consolée. Comme le postérieur de la belle, elle aussi avait bien survécu à l'accident. A travers les draps, Asmodée devait bien s'en rendre compte. Dans ce genre de moment, le paradis était bien sur terre. Je gardais la jeune femme dans mes bras et jetais un coup d'œil à mon entre jambe. "J'en connais une qui n'a pas besoin de vierges pour se réveiller. Visiblement, elle aime la Russie." Avec ma jambe valide, je retirais les draps et d'une main je relevais ma blouse de patient jusqu'à hauteur de mon ventre. "Regarde ça. Même après tout ce qui c'est passé elle garde la forme. Même pas une égratignure, rien." La bite à l'air je regardais Asmodée avec un air de grand vainqueur.


code by bat'phanie
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
J'habite a Seattle depuis le : 31/01/2018 J'ai posté un totale de : 54 messages et j'ai gagné : 48
Message Re: Time to visit [Ouvert à tous] (hot) posté Lun 5 Fév - 19:08


TIME TO VISIT
The bad girl! It's me !

Je n'avais aucune envie de penser à ce qu'il pourrait nous arriver en sortant de cet hôpital pourri ! Je voulais simplement rester avec Terrence et penser à autre chose. Je voulais me faire plaisir et lui faire plaisir. La prison allait peut-être nous attendre et je ne voulais surtout pas y aller sans des heures, des jours entiers de sexe. Je voulais baisser tous les jours, toutes les nuits jusqu'à en mourir littéralement. De plus, j'avais la plus belle et grosse bite du tout Seattle ! Terrence était à ma disposition et avec lui, j'étais certaine d'assouvir le moindre de mes désirs. Je savais qu'il était partant pour la moindre petite chose et que je l'étais aussi. Je pourrais baisser n'importe où avec lui. Dans des lieux publics ou pas. "Mon cul pète la forme, tu veux dire ! Heureusement, je pense que je n'aurais pas supporter le perdre !" J'embrassais mon ami avec violence et passion ! J'avais très envie de lui, maintenant sur ce lit d'hôpital. J'avais terriblement envie de le sentir au plus profond de moi. Je voulais jouir comme je n'avais pas joui auparavant ! "Je doute fortement que tes capacités ne soient pas à cent pour cent quand il s'agit de ta bite ! Elle pourrait faire n'importe quoi pour moi !" Je savais très bien qu'il n'allait pas pouvoir résister très longtemps à l'appel du sexe, surtout avec moi. La déesse au corps de rêve que n'importe quel homme aimerait se faire. Il avait ce privilège et il le savait très bien. Je me reposais ensuite près de lui et attentais patiemment que le jouet du bonheur monte tout seul.

"Je l’espère, je pense que je ne pourrais pas survivre si j'allais en prison." Les meilleurs avocats étaient sur notre dossier, et même le père de Terrence. Mais cela ne pouvait pas empêcher le pire. Doucement, mais sûrement, je sentais l'anatomie de mon ami durcir sous les draps. J'allais enfin avoir ma nuit de folie. J'allais enfin pouvoir monter au septième ciel et j'allais enfin pouvoir penser à autre chose. "Elle a intérêt à aimer la Russie ! La Russie, c'est toute ça vie ! La Russie, c'est la meilleure chose !" Terrence avait soulevé les draps pour dévoiler son énorme érection. Un sourire, c'était dessiner sur mon visage. "Heureusement qu'elle n'a rien ! Il ne manquerait plus que ça ! Je n'aurais même pas eu le droit de jouer avec !" Doucement, ma main venait s'enrouler sa bite dure et commençait à faire des va-et-vient alors que ma bouche entourait son gland. Les pipes étaient une de mes nombreuses spécialités Ma langue tournant doucement autour de son gland tandis que je montais et descendais ma main. J'avais envie de la sentir en moi, je voulais l'avoir en moi. J'enlevais cette blouse immonde et me retrouvais très vite complètement nu. J'arrachais celle de mon ami, avant de me mettre à califourchon sur lui. " Mon corps t'appartient tout entier, fait de moi ce que tu veux. Je suis ton jouet, ta muse ce soir. J'accepterais le moindre de tes désirs. Je faire tout ce que tu me demandes. Mais je t'en supplie, baise moi avec force !" Je l'embrassais et frottais doucement mon clito sur ça bite.
code by bat'phanie
Contenu sponsorisé
Message Re: Time to visit [Ouvert à tous] (hot) posté
 
Time to visit [Ouvert à tous] (hot)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Skeptical Scalpel :: Seattle :: Skeptical Seattle Hospital-
Sauter vers: