AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
J'habite a Seattle depuis le : 14/01/2018 J'ai posté un totale de : 321 messages et j'ai gagné : 253
Message Abbadon - Life is sometimes cruel posté Mer 24 Jan - 21:29
Abbadon Valentine
Age : 22 ans Date de naissance : 11 septembre  Lieu de naissance : Seattle  Orientation sexuelle : Hétérosexuelle  Statut marital : Célibataire  Métier : Résident au Skeptikal Seatle Hospital Groupe : Bistoury  Célébrité : La sublime Nina Dobrev Caractère : écrire quelques adjectifs
Les points essentiels de ta vie : Elle adore le chocolat, les fleurs et toutes ses petites choses là. ♦️ Elle est très romantique et adore les films à l'eau de rose. ♦️ Elle a un chat du nom de Caramel. ♦️ Elle veut devenir une très grande chirurgienne plus tard et elle travaille toujours beaucoup pour y arriver. ♦️ Sa mère est morte alors qu'elle n'avait que douze ans, c'est une période très noire de sa vie. ♦️ Elle a très mal supporté la mort de sa mère et encore maintenant. ♦️ Elle ne le sait pas encore mais elle est atteinte d'une tumeur au cerveau. ♦️ Un résident, la drague un peu trop est a même essayé de la toucher une fois, mais elle a réussi à partir.
Derrière l'écran
Prénom/Pseudo IRL + Catblack Age + 21 ans Pays/Région + France/77 Impression sur le forum + Il est magnifique ! C'est le notre c'est normal ! Comment es-tu arrivé(e) ici + Je suis la Fondatrice Présence + 7/7

_________________

A man can change a lifetime
ANAPHORE


Dernière édition par Abbadon Valentine le Mer 24 Jan - 23:37, édité 3 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
J'habite a Seattle depuis le : 14/01/2018 J'ai posté un totale de : 321 messages et j'ai gagné : 253
Message Re: Abbadon - Life is sometimes cruel posté Mer 24 Jan - 21:29
Histoire

My life
J'avais ouvert les yeux, le onze septembre, une coïncidence ? Je ne savais absolument pas, mais ma vie n'allait pas être celle que j'avais imaginée tous les jours. Ma mère m'avait mis au monde alors qu'il faisait terriblement froid dehors. Les feuilles des arbres commençaient doucement à remplir le sol. C'était d'ailleurs merveilleusement beau de ce que ma mère avait pu me raconter. La couleur des arbres était comme la couleur du feu. De l'orange, du jaune et du rouge remplissait le chemin devant la maison. Mes parents étaient extrêmement heureux de me voir montrer le bout de mon nez. Ils avaient déjà eu un garçon qui avait maintenant trois ans. Mais le rêve de ma mère était d'avoir aussi une petite fille et me voilà maintenant. Mes parents n'étaient pas très riches, mais il y avait toujours à manger dans nos assiettes et ils essayaient de nous mettre de l'argent de temps en temps sur nos comptes en banque. Car ils voulaient à tout pris que nos études soient déjà payées. J'étais une petite fille qui voulait toujours apprendre de nouvelles choses et explorer le monde qui m'entourait. Mon père était jardinier et m'apprenait toute sorte de choses, comme le nom des fleurs. Comment entretenir des rosiers ou des tulipes. Notre jardin était toujours fleuri de nombreuses sortes de fleurs l'été, il était magnifique. Je m'allongeais souvent quand j'étais petite avec ma mère pour admirer les abeilles volées et sentir le vent glisser sur ma figure. On regardait souvent les nuages et on essayait de trouver des formes.

Malheureusement, ma mère était tombée malade alors que je n'avais que dix ans. J'avais extrêmement peur pour ma mère, elle était tout ce que j'avais de plus cher au monde avec mon père et mon frère. Malheureusement, la maladie avait eu raison d'elle et elle c'était éteinte dans son sommeil une semaine avant le jour de mes onze ans. Cela avait été un traumatisme énorme dans ma vie et j'avais encore du mal aujourd'hui à en parler. Elle était morte d'une tumeur au cerveau qui malheureusement avait été pris beaucoup trop tard. Elle avait fait de la chimiothérapie pour éventuellement faire rétrécir la tumeur, mais c'était perdu d'avance. Elle était beaucoup trop faible et elle était partie en moins d'un an. Mon frère a eu beaucoup de mal aussi et pour faire sortir sa souffrance il a fait pas mal de conneries, pourtant mon père ne méritait pas ça. Plus d'une fois du haut de mes onze ans, je lui avais dit de se calmer, mais il ne voulait pas écouter. Avec l'âge, il avait arrêté ses conneries, mais il avait aussi épuisé mon père physiquement et mentalement. Je m'occupais de lui et allais très souvent le voir. Il avait retrouvé une femme que je n'appréciais pas particulièrement, mais je pouvais enfin voir un sourire et de la joie sur son visage. Alors, je préférais ne rien dire et le laisser vivre sa vie pleinement avec cette femme.

À mes dix-huit ans, je savais déjà ce que je voulais faire. Le chemin allait être extrêmement long et sûrement rempli d'embûches, mais j'étais prête à surmonter tout ça. Avec l'argent de mes parents, je m'étais lancée dans des études de médecine, je voulais devenir neurochirurgienne. Je voulais devenir la meilleure dans mon domaine et pouvoir sauver des vies. C'était aussi grâce à ma mère que je voulais faire ce métier, car avec sa tumeur. Je voulais leur prouver qu'ils auraient pu l'opérer et la sauver. Je voulais sauver le plus de vies et ne surtout pas faire vivre ce que j'avais vécu à d'autres personnes. J'avais réussi avec la mention excellente à mes examens et j'avais réussi à être résident au Skeptical Seattle Hôpital. J'étais tellement heureuse d'être arrivée aussi loin. J'étais de plus en plus prêt du but et je n'allais certainement pas baisser les bras maintenant. Même si les choses n'étaient pas faciles tous les jours. Surtout, depuis qu'un résident avait essayé de me violer dans les dortoirs. Il tournait autour de moi depuis un moment et je l'avais gentiment repoussé, mais il continuait de plus en plus. Je ne savais pas comment j'allais faire encore pour prouver ce qu'il me faisait. Mais je devais impérativement trouver ! Surtout, que depuis peu de temps, mon corps réagissait bizarrement et je ne savais pas encore, mais la tumeur au cerveau que ma mère avait été aussi en moi.
 


_________________

A man can change a lifetime
ANAPHORE
 
Abbadon - Life is sometimes cruel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Skeptical Scalpel :: Administrative papers :: Registration files :: Your registration is complete-
Sauter vers: