AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
J'habite a Seattle depuis le : 25/01/2018 J'ai posté un totale de : 106 messages et j'ai gagné : 96
Message Quand les morts se font rares - ft. Lukaas posté Lun 29 Jan - 16:39

Quand les morts se font rares
Lukaas Thaler & Jade Dawkins

Un énième coup d'oeil à l'imposante horloge bleu turquoise posée au-dessus de son bureau, disposé au fond à droite de la vaste pièce. A peine cinq minutes venaient de s'écouler depuis la dernière fois que Jade avait regardé l'heure. Elle n'avait plus de patient, les morts se faisaient rares ces temps-ci, et c'était tant mieux, dans un sens. Elle avait terminé le compte rendu de sa dernière autopsie le matin même, elle n'avait plus aucune paperasse en attendre. La salle, qu'elle avait nettoyé de fond en comble, était brillante et ses outils étaient propres et rangés minutieusement à leur place. Elle tapotait nerveusement des doigts sur le revêtement en métal de sa table d'autopsie, elle s'ennuyait à mourir —sans mauvais jeu de mots. Que faire ? Elle ne pouvait pas aller hanter les blocs opératoire à la recherche de patients, ce n'était pas moral. Elle était sur son lieu de travail alors elle ne pouvait pas vaquer à des occupations comme regarder une série ou regarder ses publications préférées sur les réseaux sociaux. Elle souffla encore une fois. Elle avait bien ce livre sur le métier de légiste à lire, mais elle n'était pas d'humeur à s'asseoir gentiment, elle voulait bouger.

Soudain, une idée lui vint à l'esprit, elle allait rendre une petite visite à Lukaas, son ami pédiatre ici au Skeptical Seattle Hospital. Elle allait souvent le voir quand elle n'avait plus de travail, elle lui racontait tout et n'importe quoi. Elle aimait l'embêter durant ces visites, des fois, elle se faisait même des amis auprès de ses jeunes patients, mais elle ne leur révélait jamais sa spécialité —les pauvres petits, ils auraient peur. C'est ainsi qu'elle se retrouva dans l'ascenseur qui la mena au service pédiatrie. Le service était assez grand, il était décoré tout spécialement pour les plus petits, pour leur faire croire qu'ici, c'était comme à la maison —ou presque—et qu'il n'y avait aucune raison d'avoir peur. Elle trouvait ce service apaisant, ici, on n'employait pas de termes techniques trop savants, on aimait la simplicité. En passant dans les couloirs pour aller au bureau des médecins, elle regarda par les portes des chambres, trop de petits s'y trouvaient. Elle avait du mal à comprendre pourquoi de si jeunes enfants tombaient malade si tôt, ils auraient du pouvoir profiter de la vie avant de voir ses horreurs. Mais elle en avait voulu autrement, si bien qu'un nombre effrayant d'enfants étaient admis ici. La porte du bureau était toujours ouverte, les parents devaient se sentir libre d'aller voir les médecins—c'était sa théorie. Une tête brune fit son apparition au bout du couloir, une tablette à la main —car oui aujourd'hui à l'ère de la technologie, les dossiers papiers s'étaient perdus.

- Lukaas ! Comment tu vas ? dit-elle sur un ton très enjoué, se rapprochant de lui en dansant.

472 mots -
29/01/18
⇜ code by bat'phanie ⇝
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur
J'habite a Seattle depuis le : 13/01/2018 J'ai posté un totale de : 309 messages et j'ai gagné : 285
Message Re: Quand les morts se font rares - ft. Lukaas posté Mar 30 Jan - 17:40

QUAND LES
MORT SE
FONT RARES

Tourner en rond est quelques choses qui a toujours eut le don de m'énerver au plus au point et pourtant depuis plusieurs heures c'est ce que j'ai clairement l'impression de faire. Ma garde est finit mais j'ai des papiers à finir de remplir. Vive la paperasse. Il me manque toujours quelques choses. Certains des internes écrivent vraiment en pattes de mouche il faudrait penser à donner des cours d'orthographe à la longue. Essayer de déchiffrer à tendance à me donner de plus en plus mal à la tête. Oh ma douce meurtrière il faut toujours qu'elle soit là pour me lancer quelques piques, me rappeler son existence. Tablette à la main j'essaie de vraiment retranscrire au mieux. Je me dirige vers mon bureau quand soudain un papillon vient me papillonner autour. Je n'ai pas de mal à reconnaitre la dite créature. Une femme avec qui je m'entends bien. Jade. Cela fait pas longtemps que je suis ici mais nous nous entendons plutôt bien.

"bonsoir Jade. ça va et toi? Tu veux un café?"

Je nous dirige vers mon bureau. Avant le café il va falloir que je pense à passer par la case aspirine. Un peu de compagnie ne pourra pas me faire du mal. Bien que la jeune femme travaille à la morgue quand elle n'a pas de patient elle vient par ici. Elle respecte les patients morts contrairement à certains qui les voit comme des morceaux de viande, de simple cadavre c'est tout. Jade n'est pas ainsi. Nous avons un peu la même vision.

"J'ai fini ma garde il y a plusieurs heures mais j'essaie de retranscrire les notes des internes de vraies pattes de mouche"



HARLEY-
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
J'habite a Seattle depuis le : 25/01/2018 J'ai posté un totale de : 106 messages et j'ai gagné : 96
Message Re: Quand les morts se font rares - ft. Lukaas posté Ven 2 Fév - 10:14
Quand les morts se font rares
Lukaas Thaler ft.
Jade Dawkins


Alors qu’elle s’approchait de lui sur un pas guilleret, Jade se rendit compte que son ami n’avait pas l’air dans son assiette, il tenait une tablette dans ses mains et essayait du mieux qu’il pouvait d’écrire quelque chose en fronçant les sourcils. Elle ne savait pas ce qui le tracassait. Il pouvait y avoir tellement de sources de stresse et de contrariété lorsque l’on est titulaire qu’elle n’avait que l’embarras du choix pour trouver l’origine de son mal. Il la salua et lui demanda si elle voulait un café. Elle n’était pas grande amatrice de café, mais elle ne dirait pas non à un thé, ça c’est sûr. « Avec plaisir Lukaas ». Elle le suivi jusqu’à son bureau. Ils longèrent encore les couloirs du service pédiatrie avant d’arriver dans un agréable bureau. Elle adorait passer son temps libre ici, elle trouvait ce bureau rassurant, agréable et chaleureux. Si on réfléchissait bien, toute pièce était plus chaleureuse que la morgue, sa pièce à elle. « Tu sais, j’adore vraiment ton bureau. Mais, il pourrait être amélioré avec ce fabuleux poster de Green Day tu sais ». Elle essayait de le tanner pour qu’il accepte d’accrocher un poster, mais il refusait toujours. Elle aurait bien voulu savoir la vrai - raison de son refus. Elle s’affala dans un des sièges présents devant son bureau. « Ah ces internes. Ils pensent qu’avoir une sale écriture fait d’eux des médecins par défaut. Il devrait songer un peu à travailler avant. Tu veux de l’aide pour déchiffrer ? Je n’ai plus rien à faire en bas ». Elle marqua une pose durant laquelle elle regarda son collègue. "Tu veux une aspirine ? J’en ai toujours dans ma poche". Elle ne quittait jamais la morgue sans quatre choses essentielles : de l’aspirine, un sachet de son thé préféré, son téléphone et ses clefs.
made by black arrow
Contenu sponsorisé
Message Re: Quand les morts se font rares - ft. Lukaas posté
 
Quand les morts se font rares - ft. Lukaas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Skeptical Scalpel :: Seattle :: Skeptical Seattle Hospital-
Sauter vers: